La crêpe Suzette, la crêpe de référence

Que serait une crêpe sans le célèbre beurre Suzette ?

La crêpe est un dessert emblématique du patrimoine culinaire français auquel notre imaginaire épicurien aime adosser le nom de « Suzette ». A l’origine, il s’agissait d’une crêpe agrémentée d’une sauce – le « Beurre Suzette » – réalisée à partir de sucre caramélisé et de beurre, de jus de mandarine ou d’orange, de zeste et de liqueur Grand Marnier ou de curaçao. Ça donne envie, non ? 😊 Aujourd’hui, on la flambe, mais ce n’était vraisemblablement pas le cas à sa création. Les puristes vous diront d’ailleurs qu’on ne flambe sous aucun prétexte une crêpe Suzette !

Un dessert aux multiples légendes

On raconte beaucoup d’histoires à propos de cette fameuse crêpe. Personne n’a jamais réussi à s’arrêter sur une seule et même légende. Il y a une sorte de combat des chefs qui n’a cessé d’exister. C’est cela aussi qui fait la beauté de la légende de la crêpe Suzette.

Beaucoup racontent l’histoire en 1896 d’un jeune pâtissier du Café de Paris à Monte-Carlo, Henri Charpentier, qui, maladroit, aurait fait tomber de l’alcool sur des crêpes chaudes qu’il préparait alors pour le prince de Galles, futur roi Edouard VII. Ne pouvant les refaire, il les a tout de même servis et ce fut un vrai succès. Quand le prince lui demanda le nom de ce dessert, il lui fit croire qu’il l’avait inventé pour lui et que son nom lui serait donné. Mais ce dernier préféra qu’on lui donne celui d’une jeune femme qui se trouvait alors à table avec lui. Et vous l’aurez deviné : son prénom était Suzette.

D’autres attribuent la paternité des crêpes Suzette à Auguste Escoffier, l’un des pères de la cuisine française. Selon cette hypothèse, Escoffier aurait préparé des crêpes aromatisées au curaçao pour le prince de Galles et futur roi d’Angleterre Édouard VII.

L’histoire pourrait s’arrêter là mais on mentionne parfois aussi un certain Monsieur Joseph, propriétaire du restaurant Marivaux à Paris, qui aurait inventé le dessert pour l’actrice Suzanne Reichenberg de la Comédie Française, dont le nom de scène était Suzette.

A vous de choisir votre légende préférée 😉.

La crêpe Laurette 

C’est une variante de la crêpe Suzette. Le principe est exactement le même et l’on termine par déposer au centre une cuillère de confiture de groseilles, avant de replier la crêpe en quatre et de la servir chaude. 

Avec quoi déguster vos crêpes ?

Nous vous conseillons de les déguster avec le Beurre d’Oranges pour lequel nous nous sommes inspirés de la recette traditionnelle du beurre Suzette.  Le résultat : de la gourmandise, du raffinement et un clin d’œil à notre histoire culinaire… sans complexe.

On vous présente le Beurre d’Oranges :

Il s’agit d’une pâte à tartiner qui fait partie de notre gamme : les Beurres de Fruits.

Avec cette gamme, nous avons voulu créer des pâtes à tartiner à la fois pleine de gourmandises, de finesse et qui d’un point de vue nutritionnel sont bien plus intéressantes que la plupart des pâtes à tartiner.

C’est donc le 3e parfum de cette gamme, après la pomme et la poire, que nous recommandions à nos clients de déguster au petit-déjeuner, ou sur des crêpes tièdes… et c’est comme cela que l’idée de l’orange nous est venue ! 

Une simplicité d’utilisation : tartines du petit-déjeuner, brioche, fond de tarte ou nappage  d’un gâteau (donc en ingrédient pâtissier) et bien entendu crêpe !

Compétences

Posté le

novembre 7, 2022